Summer books

Depuis de nombreuses années, je descends trois à quatre fois par an au métro Tuileries pour me rendre chez W.H.Smith, magasin installé à Paris depuis 1903 (je ne l’ai appris qu’aujourd’hui. Je suis très lente). Cette librairie anglo-saxonne, implantée à l’origine en Angleterre, est un peu l’équivalent outre-manche de nos Points H. (Hachette) présents dans les gares, le métro, etc …

A Paris, W.H.Smith est une digne institution : grand magasin sur 2 étages avec pignon sur rue, la rue des Rivoli en l’occurrence. Ouvert 7 j/7. Décoration un brin académique, presque austère. Un peu kitsch aussi. A la période des Fêtes de fin d’année ou pour Halloween, il faut y aller. Sourires garantis.

Donc, comme j’avais un rendez-vous dans le quartier aujourd’hui, je n’ai pas pu résister à l’envie de fureter dans les rayonnages de cette vénérable institution, où l’on croise aussi bien des expat. anglais et américains que des touristes curieux. Et moi, qui me targue de savoir à peu près lire la langue de Shakespeare (ou de Faulkner).

En fait, je suis une grande amoureuse de la littérature anglo-saxonne et si je lis beaucoup d’auteurs en français par paresse, je préfère nettement les lire en langue originale.

Donc, mes emplettes du jour : Too much happiness, d’Alice Munro, dont j’ai lu récemment la critique de la traduction française. Des nouvelles, un de mes genres littéraires préférés. Et j’ai eu envie de relire Raymond Carver. Des nouvelles encore, bien sûr.

Peut-être une critique (enfin une appréciation) de ces lectures lors d’un prochain billet.

(Ah oui, parfois, après ma visite à W.H. Smith, je vais m’installer dans un pub irlandais connu du quartier, dans la rue juste à côté, pour boire une bière…Un de mes péchés-mignons, l’Irish Ale).

P1010148

 

 

 

Etiqueté le:

%d blogueurs aiment cette page :