Pierre-Joseph Redouté à La Malmaison

J’aime les jardins, les parcs, en un mot la verdure.


J’ai presque toujours vécu dans des maisons où il y avait un jardin. C’est encore en partie le cas aujourd’hui et même si je n’ai pas la main très « verte », je m’applique pour participer aux travaux de saison dans le potager et faire pousser les fleurs.


J’ai des goûts simples qui, pour paraphraser Oscar Wilde, me pousse à ne me contenter que du meilleur. Je tombe facilement en pâmoison devant un beau jardin à l’anglaise ou de « curé », à l’italienne ou japonais. Je prise moins « le jardin à la française ». Mon goût pour un léger bordel organisé sans doute.

Il y a quelques années, je visitais le château de Malmaison, acquis par Joséphine de Beauharnais. Passionnée de sciences naturelles, celle-ci agrandit progressivement le parc et l’aménagea en introduisant plantes rares, végétaux et animaux exotiques. Si le parc de La Malmaison est incontestablement un endroit plein de charme, il ne reste cependant que peu de traces des travaux d’envergure réalisés alors.

Ainsi, la grande serre chaude, destinée à recevoir plantes et animaux exotiques, disparue en 1827

La grande serre de Malmaison

La grande serre de Malmaison

et la roseraie, lieu de toutes les attentions de l’impératrice, qui compta jusqu’à 250 variétés de roses différentes et fait aujourd’hui l’objet d’une rénovation, pour la future célébration du bicentenaire de sa mort. L’artiste belge Pierre-Joseph Redouté fut invité à Malmaison et commissionné par Joséphine pour répertorier les roses et les lis. Les dessins réalisés alors, empreints de délicatesse, sont devenues des références en la matière.

Rosa_turbinata - Impératrice Joséphine

Ici la Rosa Turbinata (ou Rose de l’Impératrice Joséphine)


A la suite de cette visite, je décidais de mieux connaître l’oeuvre de Redouté, à partir d’une sélection d’ouvrages. L’un de ceux que je préfère n’est point bavard. Il s’agit d’une série de planches rassemblées dans un recueil intitulé simplement « Fleurs » (éd. La Bibliothèque de l’image), parfaite illustration du talent de Redouté pour l’aquarelle au service de l’iconographie botanique.


Je laisse à votre admiration ces quelques planches, comme un hommage partagé au « Raphaël des fleurs » et une invitation à mieux le découvrir.

amaryllis-brasiliensis-pierre-redoute

Tulipe de Gesner 1

   Camellia (var) fleurs blanches : Camellia Japonica Rose de Damas

Etiqueté le:,

%d blogueurs aiment cette page :