Fall season

L’automne.

Que j’aime cette saison si douce, ses couleurs, son soleil, le retour des amis partis tout l’été. Passer des soirées pelotonnée sur le canapé, à lire, discuter, écrire et somnoler. Organiser quelques sorties seule ou à plusieurs, voir une expo, prendre un café, puis un deuxième et refaire le monde. Ou plutôt essayer de le comprendre mieux, ce monde qui tourne parfois à l’envers.

L’automne.

Et cette envie de lire tous les livres, d’écouter plus de musique, de faire des photos, de sourire, de rester en éveil, de s’émerveiller encore, de croire. Vivre, aimer, être reconnaissante d’assister encore un jour au lever du soleil, de fouler d’un bon pas le tapis de feuilles orangées, sur le chemin de mes journées.

Des coups de coeur à partager avec vous, en passant…de belles écritures. Celles de Maylis de Kerangal et de Christian Bobin, en lesquelles je trouve beaucoup de correspondances avec ce qui me fait vivre et me bouleverse.

Le dernier ouvrage de Maylis de Kerangal s’intitule : « A ce stade de la nuit ». Un petit opus en nombre de pages, mais toujours aussi fort et juste de ton. Un récit écrit à la première personne, en cette nuit d’octobre 2013 où elle entend à la radio le nom de Lampedusa. Un bateau venu de Libye vient de faire naufrage. Les victimes se comptent par centaines. Des images associées à Lampedusa ressurgissent, que l’auteur nous livre, l’espace d’une méditation nocturne, riche en références culturelles et souvenirs de voyage. Une réflexion aussi sur l’impuissance européenne face à la tragédie humaine que vivent les migrants.

Christian Bobin est un auteur que j’admire profondément et dont j’aime relire les textes, au fil des années qui passent. Son écriture fragmentée, belle et poétique, parle de l’instant. De ces moments fragiles et nécessaires. De la vie et de la mort. Je ne sais pas si, comme certains critiques lui en font le reproche, il s’agit ou non de Littérature. Je m’en moque. Christian Bobin m’a accompagnée dans de nombreux moments de joie et de doute. De chagrin aussi. Ces textes suscitent en moi questions et émotions. En ce moment, je relis « L’enchantement simple et autres textes », mais tous ces opus sont à découvrir. A la rencontre d’une belle âme et d’une noble simplicité.

Je vous laisse sur ce très court billet d’octobre. Je réfléchis déjà aux prochains, promis. Prenez soin de vous.

A très vite.

P1030185

Photos Zazous éditions

                           Coup de coeur : photos au format Polaroïd. ( © Zazous Editions)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etiqueté le:

%d blogueurs aiment cette page :