A la recherche de la parfaite petite robe noire

Je suis quelqu’un de classique qui assume sa fantaisie. Dans sa manière d’être et de s’habiller. J’aime bien naviguer d’un style à l’autre, jouer des mélanges avec un seul mot d’ordre : aisance et fluidité de l’allure. Etre fidèle à moi-même, me faire plaisir et ne pas suivre les diktats de la mode. En bref, je ne suis pas une fashionista. Et je préfère une tenue simple, sans chichis, à un vêtement qui n’est porté que pour être remarqué.

Je suis sensible aux couleurs, à la coupe, aux matières et je regrette de ne pas savoir coudre ou de ne pas pouvoir faire confectionner ma garde-robe par une couturière de talent.

Cet été, nous avons la chance de pouvoir sortir de l’armoire les tenues faciles à vivre qui sont une des joies de cette saison. Les couleurs claquent, les tissus légers sont de retour, les peaux se mettent à nu.

En surfant négligemment sur le net ces jours derniers, j’ai revu de très belles photos d’Audrey Hepburn, ambassadrice de l’élégance classique par excellence. Son couturier attitré était Hubert de Givenchy, qui a réalisé pour elle ces merveilles de petites robes noires, selon le terme consacré.

Et je pense que cela fait des années que je n’ai pas porté de « petite robe noire » et que j’en ai de nouveau envie. Je fouille dans ma penderie pour vérifier si je n’ai pas gardé un témoignage d’une période pas si ancienne (10 ans quand même) où j’étais plus souriante et surtout beaucoup plus svelte, affichant un 36 triomphant qui faisait tourner la tête de certains hommes. En tout cas, de ceux qui m’intéressaient.

Vaillamment, je décide de partir à la recherche de ma robe idéale, en sachant qu’il ne faut pas que je m’attarde sur les clichés d’Audrey Hepburn, sous peine de me faire du mal. Mon corps a son histoire, il est beau encore -même si j’ai refusé de le voir pendant des années -, émouvant – ça je le sais – et je ne vais pas attendre 10 ans de plus pour me faire plaisir.

Je ne sais pas trop dans quelle direction chercher, les modèles présentés en magasin sont réservés à de pseudo-mannequins ou transforment les femmes plus épanouies en sacs informes. Et puis je tombe (sur le net une fois de plus) sur cette adresse : Ma petite robe noire 

La boutique est à Lyon, dommage pour moi, mais ce site de robes de créateurs, très bien fait, me permet d’avoir un aperçu des différents modèles de robes noires et de visualiser ceux qui me plaisent. A retrouver en boutique ou à faire confectionner !

Pour flâner :

Robe noire en mousseline soie plisséeRobe noire romantique coton

 Deux robes d’Alberta Ferretti : la première en mousseline de soie plissée, la seconde de style romantique fluide, en coton.

 

Pour sortir :  

                    Love moschino

 Une robe noire drapée en soie Moschino

 Et ma robe-fantasme du moment (qui n’est pas vendue sur le site en question et restera un fantasme)

Robe noire sexy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


%d blogueurs aiment cette page :